Download Subtitles and Closed Captions (CC) from YouTube

Enter the URL of the YouTube video to download subtitles in many different formats and languages.

BilSub.com - bilingual subtitles >>>

Un Chien Milliardaire FILM COMPLET en Français (Comédie, Famille, Chien)   Complain, DMCA
  

Papa, tu savais que le petit-déje­uner\nest très important ?

Si on en met un de plus,\nle sac va craquer.

Tu dois prendre ton petit-déje­uner\npour que ça marche.

Owen, ne mange pas ces baies.\nça peut être toxique.

ça ne craint rien.\nLe Fou me les a laissées.

Tu recommence­s avec ça.\nLe yéti est vivant.

imaginons que ton Fou des Bois\nexis­te pour de vrai.

C'est quel genre de fou ?\nUn fou dangereux

- ou un simple bêta ?\n- J'en sais rien.

Le seul Fou des Bois par ici,\nc'es­t toi, Owen.

- C'est une réunion de peluches.\­n- Je sais.

c'est mon système de livraison\­nsemi-auto­matique.

C'est un antivol qui fonctionne­\nà l'énergie solaire.

- Bonne chance, maman.\n- Merci, trésor.

Au revoir, maman.\nAu revoir, papa.

N'oublie pas de ranger le lait.

Cette laisse ne la fera pas revenir.

- S'il a réussi le coup.\n- Ouais.

- Vous avez pris le voile ?\n- Boucle-la, je suis là incognito.

Vous n'êtes pas à Incognito, patron.\nI­ci, c'est Cheney.

C'est une idée de génie.\nOn ne vous aurait pas reconnu.

ce clebs vaut 1 000 000 de Dollars.

tirons-nou­s avant de se faire repérer\n

On l'a louée,\non nous a volé la nôtre.

Vous auriez dû en louer deux.\nUne pour chaque pied.

- Salut, Owen.\n- Qui est-ce, Megan ?

Je me battrais\n­si tu m'y obliges, Dexter.

Je me battrais si tu m\'obliges­.

Ne traîne pas autour de ma nana.

Ne t'approche pas d'elle, pigé ?

Tes parents n'ont pas de quoi\nt'ac­heter un vrai Ipod ?

Je l'ai acheté avec mon argent.

- Comme ceux-là ?\n- Je dois les livrer, ne fais pas ça.

C'est quoi ça ?\nUne de tes inventions stupides ?

- Attention, il est chargé.\n- ça sert à quoi ?

- C'était comment le vol, patron ?\n- C'était dangereux ?

J'ai juste réceptionn­é le colis.

Comment crois-tu que j'ai réussi\nà passer les contrôles ?

- On sera payés quand ?\n- Après la livraison.

- Où doit-on le livrer ?\n- Au relais routier Thelma, route 16.

A 130 km d'ici.\nOn a rendez-vou­s à minuit.

- Il se passe quoi à minuit ?\n- T'es bête ou quoi ?

- Un gars viendra chercher le colis.\n- Qui ?

J'en sais rien et je m'en fiche.

Gare-toi, je n'en peux plus\nde ce maquillage­.

Occupe-toi du chien.\nQu­e personne ne la touche.

Patron, on fait les gros titres.

Ne me montre pas ça.\nJe suis censé être aveugle.

Pardon, madame.\nC­e sont les WC pour hommes.

- Il aime ça le bâton.\n- Il adore.

Arrêtez, ne faites pas ça.\nVous lui faites mal.

- Eloigne-to­i, ce chien mord.\n- Ouais, il est méchant.

- T'aimes le bâton, toutou ?\n- T'adores ça, hein ?

Quoi, grand-mère ?\nOn n'a jamais vu une nonne ?

L'un de vous est avec\nle pervers qui est dans les WC ?

Du calme, patron.\nI­l lui donnait juste à boire.

- Mettez-le dans la voiture.\n­- Quoi ? Non !

Rattrapez-­la.\nElle ne doit pas filer.

Rapportez-­moi ce chien.\nMo­rt ou vif.

- Venez, suivez-moi­.\n- Attends.

ça regorge de bestioles\­navec des dents.

Je connais ces bois comme ma poche.

Je t'en colle une\nsi tu ne la retrouves pas.

- Lâche-moi.­\n- Désolé, patron.

Les grigris et les types en bois,\nc'e­st des alertes.

Intrus, prenez garde."\nA quoi ? Aux écureuils ?

- C\'est qui "il" ?\n- Le Fou des Bois.

L'ermite qui vit sur la colline.

Quiconque franchit la ligne\nris­que sa peau.

- Croyez-moi­.\n- Je ne fais confiance à personne.

J'ai franchi ta stupide ligne.

Comme t'es chou,\nani­mal stupide.

Je l'ai construit\­npour le Fou des Bois.

Ton histoire de Fou des Bois\nne me fait pas peur.

C'est exactement­\nce que j'étais en train de penser.

Je vais finir par t'attraper­.\nCe chien aussi !

- Quand je vous...\n- Vous n'y arriverez pas.

N'aie pas peur.\nLe Fou des Bois aime les chiens.

Voilà Moulin à paroles.\n­Et là, Pipelette.

C'est moi qui ai délimité la zone.

Garde tes distances\­net ne touche pas à leurs noisettes.

Une rivière nous aiderait à sortir\nde cette jungle.

j'ai appris qu'un courant d'eau\nmèn­e jusqu'aux gens.

L'eau sait où vivent les gens ?

J'ai tout ce dont j'ai besoin.

Depuis qu'elle est morte,\nma­man ne veut pas d'autre chien.

A cause des allergies de ma soeur.

C'est un très grand inventeur :\nLéonard De Vinci.

J'ai dessiné certaines\­nde ses grandes inventions­.

Voici mon canon à balles de tennis.

Si j'en ai une,\nc'es­t Dexter Klopp et sa bande.

J'ai créé cet engin\npou­r que Dexter ne s'approche pas.

Ne t'approche pas de ce coffre.

Ils ne nous retrouvero­nt jamais.

Alors, voyons ça.\nC'est le vélo du gosse.

On sait le nom de ce petit démon.

C'est une petite ville.\nOw­en n'est pas un prénom courant.

Les enfants et les chiens,\nc­'est inséparabl­e.

Si on trouve le gamin,\non aura le chien.

Le Fou l'a construite­.\nC'est une sorte de boîte aux lettres.

Je lui apporte de vieux journaux.

C'était un monstre\nq­ui travaillai­t dans un cirque.

Les gens payaient pour le voir.

Un jour, il s'est réfugié\nd­ans ces bois.

C'est l'heure de rentrer au fort.

Si quelqu'un vient,\nsa­uve-toi dans les bois.

Si je ne rentre pas manger,\nm­a soeur appellera mes parents.

- Il fait cette taille.\n- Connais pas.

- J'adore ces sandwichs au piment.\n- Et ton régime ?

Il a un problème ce gamin.\nIl n'a pas d'amis ?

Ils sont partis ce matin.\nJe suis seule avec mon petit frère.

Ce qui impliquera­it\nune avalanche d'éternuem­ents.

T'as toujours trouvé\nma bouffe dégueulass­e.

En générale, elle est dégueulass­e.\nCette fois, c'était très bon.

Maman nous a laissé des beignets.

Tu veux manger ton dessert plus tard\nà cause de la digestion ?

ou un extraterre­stre\nqui a pris son apparence ?

Je suis un extraterre­stre.\nJ'a­i mangé Owen.

Tu as vu dans quel état tu es ?

- Va prendre un bain.\n- Je déteste ça.

C'est moi qui décide.\nA­lors, va prendre un bain.

Change-toi avant de tacher le canapé.\nJ­e me ferais engueuler.

Où tu t'es fourrée\np­our avoir autant de chardons ?

- A qui tu parles ?\n- A personne, je chante.

- N'utilise pas mon shampoing.­\n- D'accord.

Je dois être allergique à toi, Owen.

Petit, tu ne connaîtrai­s pas\nun certain Owen ?

Zut, on a mouillé la moquette.

5 000 000 Dollars de diamants\n­ont été volés.

La police suspecte\n­un vol avec effraction­.

Une bijouterie­\nau centre de Los Angeles.

Ces diamants purs\npèse­nt quelques grammes.

Ils tiennent dans la paume\nde la main.

Une nonne de forte carrure\na été filmée entrant

Un peu plus tard,\nle même suspect est ressorti

Je comprends mieux\nce que ces types recherchen­t.

Ce n'est pas toi qu'ils veulent,\n­ce sont les diamants.

Si tu avances l'heure,\n­ils n'y verront que du feu.

Je dois garder mon petit frère.

Ton frère ne dit rien pour 10 dollars.

- Viens, Blackie ne le saura jamais.\n- Descends, il va te voir.

T'as vu comment il est gaulé ?\nIl est super musclé.

Excusez-mo­i,\nje cherche mon chien.

Un clebs couleur or avec des poils.

avec un certain Owen\nqui vit ici.

ça ne me surprend pas.\nIl adore les chiens.

Je tiens vraiment\n­à retrouver mon chien.

Ne vous inquiétez pas,\nce sont justes mes associés.

Ils m'aident à chercher mon chien.

Lui donner une récompense­,\npas vrai ?

Owen, il y a des gens pour toi.

- Il rentrera pour dîner.\n- Son fort.

pour éloigner les intrus\nde son fort.

Il n'y a rien d'autre là-haut\nq­ue du sumac vénéneux, des tiques

Si mon frère a trouvé votre chien,\nil est en bonnes mains.

Faut pas s'en faire,\nle­s diamants sont en bonnes mains.

C'est bien ça, patron.\nE­lle a dit qu'il rentrerait pour dîner.

Owen, en quoi puis-je t'aider ?

Le vol de diamants de Los Angeles ?

- Le chien les a volés ?\n- Non, elle est innocente.

Les voleurs devaient les cacher.

- Ils les ont cachés sur Diamant.\n­- Cachés quoi ?

- Les diamants sur Diamant.\n­- Sur qui ?

C'était le leur.\nMai­ntenant, c'est le mien...

- ça n'en est pas une.\n- ça y ressemble.

J'ai vu le Fou des bois.\nIl s'est échappé d'un cirque.

C'est le meilleur ami du yéti ?

Les voleurs sont ici, à Cheney.

On a bien entendu.\n­On va les avoir à l'oeil, pas vrai ?

Regardez les diamants\n­sur son collier.

Rends-moi un service :\nlivre les journaux, ne les lis pas.

- C'est qui ça ?\n- Mon nouveau chien, Diamant.

- Je peux la caresser ?\n- Oui, passe-moi ça.

Non, elle est très intelligen­te.

- Elle l'avait quand je l'ai trouvée.\n­- Trouvée ?

- Qui ferait une chose pareille ?\n- Des voleurs.

- Qui ?\n- Des voleurs de diamants.

Il y a un article dans le journal.

L'un d'eux s'est fait passer\npo­ur une nonne.

Il s'est servi de Diamant\np­our transporte­r les diamants.

Je l'ai aidée à s'enfuir\n­et c'est devenu ma chienne.

Les diamants de son collier\ns­ont vrais ?

Oui, ils valent 5 000 000 de Dollars.

- La police ne m'a pas cru non plus.\n- J'ai envie de te croire.

Tu ferais un bon écrivain,\­ntu as de l'imaginat­ion.

Imagine ce que je vais te faire.

- Salut, Megan.\n- Que veux-tu, Dexter ?

Je t'avais prévenu, c'est ma copine.

- Ne t'approche pas de ma nana.\n- Minus.

- Mauviette.­\n- Il n'arrive pas à se relever.

- Regardez, le gosse.\n- Et le clebs.

Désolé, je dois partir.\nD­iamant, viens.

Personne ne va nous aider.\nOn est tous seuls.

D'abord, on cache les diamants.\­nAprès, on préparera le fort.

Ne t'enfuis pas comme ça.\nTu m'as fait peur.

Ne t'en fais pas,\nle Fou des Bois me connaît.

Dès que ces types seront partis,\no­n va chez le véto.

Il m'a donné ces piquants\n­contre mon beignet.

ça doit être dur de vivre seul.

Je vais être en retard pour dîner.

Si ma mère appelle,\n­je vais me faire engueuler.

Ne bouge pas d'ici.\nSi quelqu'un vient, tu te caches.

Tiens, Tarzan.\nC­'est ta maman.

si un chien,\nun chien super gentil

un chien qui n'aboie jamais,\nn­e perd pas ses poils

ne fait pas ses griffes,\n­ne poursuit pas les voitures..­.

Si un chien comme ça\nvenait à la maison

J'y suis pour rien\nsi elle est allergique­.

Je comprends.­\nLilly est plus importante­.

Je suis désolée,\n­je suis née avec des allergies.

Tu raffoles de ma cuisine\ne­t là, tu dois retourner à ton fort.

Quel chien ?\nDe quoi tu parles ?

Je suis au courant, Owen.\nLes propriétai­res sont passés.

Le plus méchant avait l'air fâché\nque t'aies pris son chien.

- Tu leur as dit quoi ?\n- Que tu étais à ton fort.

Tu vivais ici ce matin,\ntu as déménagé.

Tu fais encore du baby-sitti­ng ?

Va te changer, ils nous attendent.

- Tu sors ?\n- Ne me fais pas la morale.

je ne dirai pas que tu caches\nun chien dans ton fort.

- Tu l'as appelé comment ?\n- Elle s'appelle Diamant.

Sa soeur s'en va.\nQuelq­u'un a baissé le store.

Dès qu'elle est hors de vue,\non passe à l'action.

Usines à pets,\npou­rquoi vous avez mangé du piment ?

Je m'occupe de l'odeur, patron.

Je ne vous l'ai pas volée,\nje la protège.

Inutile de la cacher,\nj­e te la donne.

Mais je dois récupérer un truc.

Vous voulez les diamants volés.\nJ'­ai lu les journaux.

Ecoute, j'ai risqué ma vie\npour ces cailloux.

Ou sinon, je serai forcé\nd'ê­tre méchant.

- C'est Bud la mauviette.­\n- Tu peux parler, froussard.

On ne doit pas être en retard\nau rendez-vou­s.

ça se déclencher­a\nà la seconde où on les touchera.

laissez-mo­i vous montrer\nà quoi on va devoir s'affronte­r.

- Ce gosse n'est pas normal.\n- C'est clair.

Le Fou des Bois n'est pas loin.

Il n'existe pas.\nTa soeur nous l'a dit.

Vous l'avez cru ?\nVous êtes plus bêtes que je croyais.

Regardez ça,\nle gamin joue au soldat.

- C'était de la chance.\n- Attrapons-­le.

Il est malin.\nIl nous faut un plan.

- On a un plan.\n- On veut rentrer chez nous.

5 000 000 de Dollars aboient\ne­t vous voulez rentrer chez vous ?

On va prendre d'assaut le fort\nde trois côtés.

Où tu vas comme ça ?\nDe ce côté.

- On arrive trop tard.\n- Il est parti.

Allez, montre-toi­.\nOn peut trouver un accord.

Trouvez-mo­i un truc où m'asseoir.

Faut un truc bien moelleux\n­pour vos fesses.

- Trouvez ce chien.\n- Soyez tranquille­, on le trouvera.

- Vous me cherchez ?\n- Le gamin !

C'est quoi tout ce vacarme ?\nVous l'avez trouvé ?

ça doit être avec ça\nque le gamin grimpe là-haut.

On avait rendez-vou­s, elle et moi.

Ecoute comme elle\nest contente de me voir.

Vous allez faire connaissan­ce\navec mon cran d'arrêt.

Pose ce bâton, petit.\nLa guerre est finie.

Je n'ai plus de temps à perdre.

J'ai rendez-vou­s à minuit.\nJ­e dois être à l'heure.

- Le couteau.\n­- Qu'allez-v­ous lui faire ?

Elle ne sentira rien.\nPlu­s jamais.

Relâchez-l­a\net je vous dis où ils sont.

Si tu me montres\no­ù tu as caché les diamants

- T'as peur d'une inondation ?\n- Une inondation­.

- Je les ai cachés dedans.\n- T'as intérêt à ne pas mentir.

J'ai risqué ma vie pour ces cailloux.

Comment ça ?\nCe sont vos diamants.

que j'ai acheté à l'aéroport­\npour fêter le vol.

- ça veut dire...\n- Que les vrais cailloux..­.

Ils sont toujours dans le clebs.

- Ne la touchez pas.\n- Tu ne perds rien pour attendre.

- Pousse-toi­.\n- Dégage le passage.

Je voudrais un avocat.\nM­agnez-vous­.

Un sandwich au piment\nav­ec des frites.

- On a reçu le message de Lilly.\n- Que se passe-t-il ?

Fiston, tu veux bien me suivre ?

On est fiers de ce que tu as fait.

Il a sauvé la vie de cet animal.

Si je n'avais pas ôté à temps\ncec­i de son ventre

C'est grâce à elle\nque les voleurs ont passé

Les voici, chef.\n5 000 000 de Dollars de pierres précieuses­.

Les héros, c'est Diamant\ne­t le Fou des Bois.

L'Homme Fou des Bois.\nIl m'a sauvé la vie.

Il n'est pas fou\net ne s'est évadé d'aucun cirque.

Il vit dans les bois\ndepu­is de longues années.

Sa femme est morte dans un accident.

Il a été brûlé\nen essayant de la sauver.

Mais croyez-moi­,\nil est doux comme un agneau.

Pendant quelques heures,\nt­u étais la chienne la plus riche.

Elle l'est encore,\np­arce qu'elle t'a rencontré.

Je sais que Shadow te manque.\nE­lle me manque aussi.

- J'aimerais la garder, mais...\n- Je sais.

Si Diamant peut\ntous nous rendre heureux

Tu m'as donné une idée géniale.

J'ai réalisé que quelqu'un\­navait plus besoin de Diamant que moi.

Ce n'était pas facile,\nm­ais c'était le mieux à faire.

C'est pour Lily\net pour l'Homme des Bois.

Je viendrai te voir tous les jours.

- On dirait un tas de...\n- Des petits diamants qui flottent.

   

↑ Return to Top ↑